Recherche

La braderie de Lille, 9 siècles et pas une ride !

Après deux années blanches liées au Covid-19, la braderie de Lille est de retour les 3 et 4 septembre. On va enfin re-chiner, remanger des moules et des frites, et faire la fête. Mais d'où vient cette tradition ancrée dans le patrimoine du Nord ?

Braderie sur la Grand'Place de Lille

C'est la plus grande d'Europe. C'est une institution freinée pendant deux ans par la crise sanitaire. Mais, tel le Phénix renaissant de ses cendres, la braderie de Lille est enfin de retour ! Deux millions de "bradeux", venus de toute la France et de l'étranger, vont de nouveau investir les rues de Lille, théâtre pendant deux jours d'une brocante géante unique en son genre.

Des origines un peu floues

Mais au fait, à quand remonte cette tradition chère au cœur des Lillois ? La braderie trouverait ses origines au temps de la Foire de Lille, au 12siècle, qui faisait la part belle aux textiles. La plus ancienne trace écrite de son existence remonte à 1127. À l'époque, et durant plusieurs jours après le 15 août, des étrangers pouvaient venir vendre leurs productions et s'accaparer ainsi les rues de Lille. Au 15e siècle, des marchands, notamment Flamands, se mettent à vendre de la volaille et des harengs cuits. Et en flamand, rôtir se traduit par "braden", c'est ce qui pourrait expliquer l'apparition du nom de braderie. Au 16siècle, les valets de grands maîtres de la bourgeoisie locale obtiennent à leur tour l'autorisation de vendre, pendant 7 jours, des vieilleries domestiques non utilisées, ustensiles de cuisine, vêtements, objets divers. Au 19siècle, la braderie de Lille prend de l'ampleur et attire des vendeurs venus de toute la région. Pour beaucoup, c'est "la fête aux loques", ces vieilleries usagées qui ne servent plus. Sauf que des vendeurs d'affaires neuves commencent à s'immiscer parmi les videurs de greniers. Mais ce n'est pas le début de la fin, bien au contraire ! 

Moules-frites party

À la fin du 19e et au début 20e siècle, on se met à consommer des frites. Combinées aux moules, en lieu et place de la volaille, conséquence d'une épidémie touchant ces volatiles. La tradition est née et ne s'arrêtera plus... Mieux, dès septembre 1904, il est fait mention de tas de moules vides empilés devant les restaurants. La course à l'échalote est lancée : quel restaurateur aura la plus grosse pyramide de moules face à son enseigne ?

Concours de tas de moules à la braderie de Lille Philippe Houzé

Des péripéties diverses

Outre la crise du Covid, la braderie de Lille a connu récemment quelques vicissitudes. Les Guerres mondiales, bien sûr, durant lesquelles elle n'a pas eu lieu, ou encore 2016 en raison du risque terroriste. Les plus assidus se souviendront aussi de l'année 2011, quand la braderie a été interrompue le samedi soir avec l'arrivée d'un énorme orage qui provoqua un véritable déluge. C'était sauve qui peut ! Malgré cela, elle reste une fête incontournable de la rentrée de septembre. BD introuvables, bibelots en tous genres, objets insolites, hétéroclites, meubles anciens qui se négocient à l'arrière des camions arrivés une bonne semaine avant l'ouverture officielle, la tradition perdure pour le plus grand bonheur des Nordistes, et bien au-delà !

Un échange d'ustensile à la braderie de Lille Philippe Houzé

La braderie, c'est reparti !

Cette année 2022, la braderie de Lille aura lieu les 3 et 4 septembre. Pour tout savoir sur cette nouvelle édition, une adresse : https://www.braderie-de-lille.fr/

De gcordier

Crédit photo en-tête Archives départementales

Publié le 01 août 2022