Recherche

Flâner

Les terrils Sainte-Marie : un site aménagé pour mieux vous accueillir

Préservés avec une grande attention, les deux terrils abritent une faune et une flore particulièrement riches et attirent de nombreux promeneurs à Auberchicourt. Quatre mois de travaux menés par le Département améliorent l'accueil de tous.

Illustration

Les promeneurs ne s'y trompent pas. S'ils aiment venir se dégourdir les jambes sur le site des terrils Sainte-Marie, c'est parce qu'il est beau, agréable et désormais pratique.

 

Des chemins et des aménagements existaient déjà mais au fil des décennies, ils étaient devenus vétustes et moins sûrs pour les marcheurs et les cyclistes. Des travaux étaient nécessaires pour qu'ils puissent continuer d'apprécier les 7 hectares qui leur sont réservés dans cet espace naturel de 70 hectares.

 

La faune et la flore ont repris leurs droits sur ces deux terrils, depuis que leur exploitation minière s'est achevée en 2002. La biodiversité qu'ils abritent aujourd'hui est exceptionnelle. Les marais qui les entourent n'y sont pas pour rien. Leur emplacement, éloigné des épandages de produits phytosanitaires et de pesticides, non plus.

 

Le site est peu à peu devenu le refuge de plus de 500 espèces de champignons, de 400 variétés de plantes et de mousse sans compter les 10 espèces de mammifères, 66 d'oiseaux, 7 d'amphibiens, 3 de reptiles et les 200 variétés d'insectes. 

Une place pour chacun

Sur les deux terrils, chacun a son espace. La nature comme les promeneurs. Le Département du Nord, propriétaire des lieux, travaille au bien-être des deux.

 

Au cours de l'hiver 2021-2022, il a mené des travaux pour :

  • réaménager l'entrée principale du site, via l'ancien carreau de fosse, situé entre le centre-ville d'Auberchicourt et Écaillon, sur le circuit de randonnée Chemin des galibots 
  • sécuriser l'ensemble des entrées notamment grâce à la pose de mobiliers qui empêchent le passage des engins motorisés
  • refaire ses cheminements
  • installer des observatoires
  • poser des panneaux pédagogiques
  • valoriser le parcours VTT existant.

 

Une partie des terrils est désormais réservée aux piétons. Ils peuvent, d'ailleurs, randonner sur une nouvelle boucle qui leur permet de découvrir les zones humides du site grâce aux observatoires. 

 

Ces aménagements vont permettre à chacun d'utiliser un itinéraire plus confortable et plus sûr. Ce serait dommage de ne pas y faire un détour : les travaux étant finis, le site est rouvert au public.

De ecarru

Crédit photo en-tête Philippe Houzé

Publié le 14 juin 2022