Recherche

S'évader

Découvrez Lille en mode insolite

L'insolite à deux pas de chez soi, c'est possible. Car même si l'on croit connaître Lille comme sa poche, la capitale du Nord réserve bien des surprises. En voici la preuve à travers neuf lieux poétiques, improbables ou tout simplement surprenants.

Maison haute place de Gand à Lille

Les Bains lillois, chef d’œuvre néoclassique

Vous avez forcément entendu parler du musée roubaisien La Piscine. Ce prestigieux équipement est l’œuvre d’Albert Baert, à qui l’on doit également les Bains dunkerquois… et les Bains lillois ! Construits au 219 ter boulevard de la Liberté, ces anciens bains construits en 1893 dans le style Belle Époque étaient l’une des premières piscines ouvertes à tous. 300 personnes pouvaient profiter du très grand bassin à eau tempérée au cœur d’une décoration très travaillée et somptueuse. Hélas, de cette bâtisse il ne reste plus que la façade classée Monument Historique.

Le Jardin des Géants, un havre de paix au milieu des buildings

Des géants installés en lieu et place d’un ancien parking, c’est forcément à Lille que ça se passe ! Avec ses deux hectares entièrement dédiés à la nature et à la poésie en plein milieu des buildings d’Euralille, le jardin promet balade et détente. Luxuriant et original, il contient 45 000 végétaux de 300 espèces et accueille des géants d’osier tressé et habillé de végétation. Un endroit idéal pour pique-niquer, se détendre, rêver !

Au pied de la pyramide... de Rihour

Entre deux sessions shopping, c’est l’un des endroits favoris des Lillois pour faire une pause. La pyramide de verre de Rihour s’élève à deux pas de l’Office de tourisme, en plein centre ville. Elle correspond à la station de métro Rihour qui date de 1983. À l’époque, le métro lillois est le premier dans le monde dont les rames circulent sur pneus, sans chauffeur. Cocorico !

Un passage long et mystérieux…

Entre la rue Voltaire et la rue Négrier, ce singulier passage long d’une centaine de mètres est si étroit qu’il est fréquent de ne pas le remarquer. Son aura de mystère le rend pourtant particulièrement photogénique et il est désormais très fréquent de le retrouver sur Instagram. Son nom a même servi de titre à un roman policier écrit par Marc le Piouff paru en 2014 chez Ravet-Anceau. Son origine reste encore méconnue, mais il daterait peut-être de l’agrandissement de la ville officié par Vauban en 1670. 

La maison haute... et penchée

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle attire tous les regards. Au 10 place de Gand, cette maison haute de cinq étages témoigne du manque de place dans le Lille du 19e siècle, alors enserrée dans ses murailles. Pour l’anecdote, sachez qu’elle a été construite étage par étage… alors que sa base n’était pas droite. Audacieux, non ? 

Maison haute place de Gand à Lille Dominique Lampla

Un temple gréco romain en plein Vieux Lille

Sa façade sobre n’affiche qu’un élément distinctif : un bas-relief doré composé d’une déesse et d’une pyramide. Tour à tour buvette, maison close puis loge maçonnique, l’édifice fut saisi, pillé et saccagé lors de la deuxième Guerre Mondiale. Situé rue Thiers dans le Vieux Lille, la façade de l’immeuble et son temple situé au deuxième étage sont inscrits au titre des Monuments Historiques. 

Les vestiges d'un ancien moulin

Non loin du musée de l’Hospice Comtesse, un mur rouge étonne et détonne dans l’environnement. Avec sa porte et ses trois fenêtres, il est en fait un vestige d’un ancien moulin à eau d’un groupement industriel du 13e siècle. Si l’on s’approche, on remarque la date 1649 au dessus de la porte. La légende dit que ce moulin a été reconstruit après un incendie. Mais ce que l’on sait de source sûre, c’est que cette façade a été restaurée dans les années 1980. 

Moss People, des statues géantes face à la gare

Imaginées par l’artiste finlandais Kim Simonsson dans le cadre de Lille3000, ces spectaculaires et féériques sculptures de mousse de quatre mètres de haut accompagneront votre balade le long de la rue Faidherbe. Inoubliable !

New York comme si vous y étiez

Après un voyage à travers les âges et les continents, cette balade insolite s’achève à New York. Ou plus précisément à l’angle de la rue de la Clef et du boulevard Carnot, face à un immeuble qui ressemble étrangement au célèbre Flatiron Building. Construit en 1912, il devait être le premier opus d'un nouvel alignement de constructions haussmanniennes. Le projet ne verra jamais le jour mais l’immeuble demeure l’une des curiosités de Lille. 

Nous espèrons que cette balade insolite lilloise vous a plu. Et vous, quelles sont vos curiosités préférées dans le Nord ? Postez vos endroits préférés sur Instagram avec le #vivelenord pour que nous partagions vos clichés !

De alemaire

Crédit photo en-tête Dominique Lampla

Publié le 15 septembre 2022