Recherche

Découvrir

Solre-le-Château : clocher, dis, pourquoi tu penches ?

Erigée au 16ème siècle, l’église Saint-Pierre de Solre-le-Château, dans l’Avesnois, constitue une curiosité peu banale. Son clocher penche, tel la tour de Pise. Entre légendes populaires et explications rationnelles, suivez le guide !

Illustration
Le clocher de Solre-le-Château

Après une visite au MusVerre de Sars-Poteries, pourquoi ne pas pousser quelques kilomètres plus loin, en direction de Solre-le-Château ? Au bout de la route, se dresse l’église Saint-Pierre. Elle a quelque chose qui cloche. On dirait que son clocher penche. Ce n’est pas une illusion d’optique.

Edifiée au 16è siècle en pierre bleue de l'Avesnois, l'église de Solre-le-Château a été en partie détruite par un incendie le 10 mai 1611. Un incendie qui a notamment détruit la flèche, qu'il a fallu reconstruire. L'affaire a été confiée à un architecte belge, Jehan Lecoustre, qui a conçu une nouvelle flèche surmontée d'un bulbe, à la façon de ceux que l'on trouvait en verre sur les toits des maisons du secteur.

 

Mais quelque chose n'allait pas droit. C'était le clocher. Celui-ci s'est incliné au sud-ouest vers la place du village.

Pour Emily Cuisset, responsable de l'office de tourisme du Cœur de l'Avesnois, plusieurs versions ont été évoquées. «La plus plausible est celle de l'utilisation d'un bois pas assez sec qui aurait ainsi déstabilisé toute la charpente. Mais encore aujourd'hui, le clocher est stable», rassure-t-elle.

D'autres versions ont longtemps circulé. L'une dit que Johan Lecoustre voulait donner une position défensive à l'église, notamment contre les tempêtes venant très souvent du sud-ouest. Une autre version fait état de l'utilisation d'un bois qui aurait pourri à cause de grosses intempéries, ce qui va dans le sens de l'explication précédente.

Mais les meilleures sont à venir. Selon Emily Cuisset, l'architecte se serait pendu au clocher, ce qui l'aurait fait pencher.

 

La légende de la pucelle de Solre

Mais la légende la plus épatante est celle de la pucelle. D'après cette histoire, les jeunes filles de Solre auraient eu par le passé la réputation de ne pas attendre le mariage pour consommer... Néanmoins, elles convolaient toutes à l'église du village. Seulement, une fois, une véritable pucelle s'y serait mariée. Etonné, le clocher se serait alors penché pour voir la demoiselle passer le porche de l'église pour l'admirer !

 

Toutes ces histoires vous sont contées tous les samedis de juillet ainsi que les 20 et 27 août. Des visites du clocher sont organisées en effet par le Comité de soutien à la sauvegarde de l'église Saint-Pierre, à partir de 10 h. La visite est gratuite.

 

Renseignements auprès de l'office de tourisme : 03 27 59 32 90.

De pfdecourcelle

Crédit photo en-tête Cédric Arnould

Publié le 13 juillet 2022