Recherche

Découvrir

Cinq monuments historiques dans l'Avesnois

Des bocages aux fermes, des décors pastoraux à de petits villages de charme, l’Avesnois est un territoire de découvertes et de surprises. Voici donc, en cinq idées, un petit échantillon de cet intriguant patrimoine !

Illustration
remparts d'Avesnes-sur-Helpe

Les fortifications de Maubeuge

Signés Vauban, suite à une commande de Louis XIV, les fortifications de Maubeuge sont un précieux témoignage du passé militaire de la ville, ainsi que de sa position stratégique dans les conflits d’antan. Avec encore les deux-tiers du mur d’enceinte en état, ils s’étendent - en plein centre-ville - sur plus de 43 hectares et sont une sortie familiale prisée. D’ailleurs, ils abritent aussi le zoo, pour faire d’une pierre deux coups !

Les remparts d’Avesnes-sur-Helpe

Classées aux Monuments Historiques en 1981, les fortifications militaires défensives d’Avesnes-sur-Helpe ont encore de beaux restes ! On trouve, au gré des pas dans la ville, deux bastions, une batterie casematée (du 19e siècle), deux demies-lunes, une belle porte (celle de Mons, qui remonte à 1628 et qui se trouve dans la Cité des Mouches) ainsi qu’une écluse. Une belle opportunité de balade thématique !

Le château d’Audignies

Une massive et imposante demeure (désormais) privée, dont la construction remonte au 14e siècle, toute teintée de rouge et qu’il est possible de visiter durant les JEP (les Journées Européennes du Patrimoine) : c’est le château d’Audignies. En réalité maison-forte, elle est l’une des dernières et des mieux conservées de tout le territoire du Nord !

Les ruines gallo-romaines de Bavay

Saviez-vous que Bavay, au temps des romains (vers le premier siècle avant JC) se nommait Bagacum Nerviorum et était la capitale d’une civitas romaine et le chef-lieu du peuple des Nerviens ? Jusqu’en 450 (environ), elle fut un haut-lieu d’activités artisanales, de commerce et de développement. Les impressionnantes ruines laissées par le passage du temps trouvent explications et contextualisation au Forum antique départemental de Bavay, ouvert en 1976 !

L’église fortifiée Saint Martin

En des temps bien reculés, les églises étaient le dernier refuge du peuple, lorsque s’en venaient les guerriers et les combats. Aussi, pour offrir une protection maximale, bon nombre de celles-ci furent fortifiées. Clocher-donjon carré avec meurtrières, murs renforcés, impression globale d’une solidité à toute épreuve : elles parsèment le territoire de l’Avesnois et dénotent au regard de l’architecture religieuse classique. Celle de Saint Martin, à Féron, est - parmi tant d’autres - est un bel exemple parvenu jusqu’à nous dans un excellent état général. 

De ecarru

Publié le 20 juin 2022