Recherche

Découvrir

Cinq monuments historiques dans la métropole lilloise

Avec ses 95 communes , la MEL (Métropole Européenne de Lille) possède des patrimoines conséquents. Dès lors, et afin de vous accompagner au mieux lors de votre prochain séjour là-bas, voici cinq sites historiques et culturels à ne pas manquer !

villa cavrois

La citadelle de Lille

Baptisée par Vauban “La reine des Citadelles”, c’est un lieu majeur du tourisme dans la métropole lilloise. Fréquentée en toute saison par des promeneurs qui viennent y chercher repos, détente et ombrage, le site - dont l’Armée Française est toujours propriétaire - accueille également un petit parc d’attractions ainsi qu’un parc zoologique.

La villa Cavrois

Œuvre emblématique de l’architecte Robert Mallet-Stevens, la villa Cavrois est un véritable manifeste du courant moderniste. Commandée par Paul Cavrois, elle est inaugurée en 1932 et classée aux Monuments Historiques en 1990. La visite permet de se plonger dans l’histoire des lieux et de découvrir les deux étages ainsi que les jardins extérieurs.

Le LAM de Villeneuve d’Ascq

Situé à Villeneuve d’Ascq, à proximité du parc du Héron, le LaM (Lille Métropole Musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut) est réputé pour la richesse de ses collections et le caractère exceptionnel de certaines œuvres exposées. Spécialisé dans l’art des 20e et 21e siècles, on y trouve notamment des ouvrages de Picasso, Paul Klee, Modigliani ou encore Joan Miro.

Le moulin d’Halluin

Construit en 1877 et 1879, le moulin d’Halluin est le dernier encore debout d’une série de cinq. Après l’arrêt de son activité en 1930, il est reconverti en bâtiment agricole avant d’être acquis (en état de ruine) par la commune puis restauré en 1989 et 1992. Il accueille, avec la maison du meunier adjacente, un estaminet, des espaces verts et une halle extérieure. Il est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1989.

La gare de Tourcoing

S’il fallait n’en retenir qu’une, parmi toutes celles du Nord, ce serait bien celle de Tourcoing ! Avec son architecture typique, où se détache particulièrement la verrière de la façade, elle est un précieux témoin de ce qu’étaient les gares “avant”. Ajoutée au registre des Monuments Historiques dès décembre 1984, c’est une porte d’entrée idéale sur le patrimoine tourquennois !

De ecarru

Publié le 15 juin 2022